L’attrait du blanc

Indochine, “Juste toi et moi”.

Les commentaires sont fermés